Les conditions de réussite

L’environnement d’affaires et les mesures de soutien financier mis en place par le gouvernement contribueront à créer les conditions favorables pour attirer les investissements privés dans le nord du Québec. Toutefois, l’étendue du territoire, l’isolement des communautés, le manque de liens entre le nord et le sud du Québec et l’ouverture vers les marchés extérieurs sont autant d’enjeux qui peuvent limiter le développement du Nord.

Transport

Pont

Accès au territoire

Qu’il s’agisse de ports, de chemins de fer, d’aéroports ou de routes, ces infrastructures et leur développement stratégique à long terme sont la clé de voûte du déploiement du Plan Nord. Bien que ce territoire comporte déjà des avantages indéniables en matière d’infrastructures de transport, le défi en matière d’accès au territoire est double :

  • le réseau actuel vieillit et nécessite des interventions majeures pour en assurer la réfection et la pérennité;
  • les différents modes de transport doivent s’inscrire à l’intérieur d’un réseau cohérent pour assurer la mise en valeur du potentiel économique du Nord et une desserte adéquate des populations nordiques.

Priorités

  • Assurer la pérennité des infrastructures maritimes au Nunavik.
  • Assurer l’accessibilité et développer la capacité du Port de Sept-Îles.
  • Favoriser l’augmentation de la capacité et de l’efficacité de la desserte ferroviaire entre la fosse du Labrador et le port de Sept-Îles.
  • Poursuivre l’amélioration des aéroports nordiques.
  • Assurer un réseau routier durable, sécuritaire et adapté aux caractéristiques du territoire.
  • Élaborer des politiques et directives relatives à la planification, au financement, au déploiement et au partage de l’utilisation des infrastructures de transport sur le territoire.
  • Poursuivre les réflexions sur les perspectives économiques liées au développement d’infrastructures stratégiques multimodales dans le Nord-du-Québec.

Carte 9 – Les infrastructures de transport

Télécommunications

Télécommunications

Améliorer les infrastructures de télécommunications

L’accès aux technologies numériques est primordial pour assurer le développement socioéconomique du territoire, la sécurité et le bien-être des populations nordiques. Le développement et la disponibilité des technologies de télécommunications sont des éléments essentiels à l’attraction et au maintien des travailleurs et des entreprises en région éloignée.

Priorités

  • Réaliser un plan directeur d’un réseau de télécommunications par fibre optique desservant l’ensemble du territoire selon une planification intégrée.
  • Améliorer le réseau Internet haute vitesse de la Basse-Côte-Nord.
Connaissances scientifiques

Connaissances scientifiques

Connaissances scientifiques

Les besoins en recherche ainsi qu’en acquisition de données et de connaissances scientifiques sont présents dans l’ensemble des volets du Plan Nord. Ces informations sont nécessaires pour assurer une planification efficace des interventions dans le respect du milieu. Une bonne connaissance dans les domaines social, économique et environnemental est essentielle pour mettre en valeur de façon durable le plein potentiel du Nord, le protéger et l’habiter.

Institut nordique du Québec

Le gouvernement soutient financièrement la création de l’Institut nordique du Québec, un projet phare directement relié au développement des connaissances scientifiques. L’Institut mettra au service du développement durable du Nord différentes expertises en sciences naturelles, sociales, de la santé et en génie regroupées dans un centre de recherche et d’innovation interdisciplinaire et interinstitutionnel, avec la participation notamment de l’Université Laval, de l’Université McGill et de l’Institut national de recherche scientifique. Ce centre sera situé sur le campus de l’Université Laval, à Québec. Il aura également des assises sur le territoire du Plan Nord.

L’Institut constituera ainsi un important facteur d’attraction pour les meilleurs talents sur le plan scientifique et technologique, une source d’innovation sociale et technologique ainsi qu’un levier économique durable. Le Québec pourra de cette manière se positionner comme un chef de file national et international en matière de recherche nordique.

Promotion du Plan Nord

Assurer la promotion du Plan Nord au Canada et à l’étranger

Le succès de la mise en oeuvre du Plan Nord implique de s’assurer que les relations intergouvernementales seront conduites en collégialité et de manière coordonnée afin de faire valoir et de défendre les intérêts du Québec.

Tous les efforts seront déployés par les ministères et organismes concernés, avec le concours du Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes, pour améliorer la collaboration entre le gouvernement du Québec, les gouvernements des autres provinces et des territoires et le gouvernement fédéral concernant les dossiers nordiques.

Par ailleurs, le Plan Nord s’inscrit dans un environnement mondial extrêmement compétitif, particulièrement avec la fluctuation des prix des ressources naturelles, où les États et gouvernements du monde rivalisent pour attirer des investisseurs étrangers et de la main-d’œuvre qualifiée. Dans ce contexte, la concertation entre les acteurs ainsi que les activités de représentation, de prospection et de promotion internationale se révèlent essentielles à l’atteinte des objectifs visés par le Plan Nord.

Ainsi, le gouvernement du Québec, sous l’égide du ministère des Relations internationales et de la Francophonie réalisera une vaste campagne de promotion internationale soutenue et originale, fondée sur les avantages comparatifs uniques d’un projet de cette envergure.

Plan Nord