UN TISSU ÉCONOMIQUE FORT ET DIVERSIFIÉ

Le territoire nordique regroupe 3 280 employeurs totalisant plus de 5 000 établissements. De ce nombre, 2 960 sont des entreprises privées. Plus de 85 % d’entre elles emploient moins de 20 employés. Parmi ces entreprises, on dénombre 1 075 petites et moyennes entreprises (PME), fournisseurs de biens et de services dans le secteur de l’exploitation des ressources naturelles et de la construction (745 sur la CôteNord et 330 dans le Nord-du-Québec).

Le développement économique du territoire repose largement sur des investissements majeurs qui mettent en valeur des ressources naturelles. On dénombre environ 30 donneurs d’ordres (GDO) du secteur privé (minier, forestier, industriel) générant approximativement 12 000 emplois directs et plus de 9 000 emplois indirects parmi le réseau de fournisseurs locaux, régionaux et provinciaux. Les entreprises minières et forestières créent des emplois bien rémunérés en plus d’avoir d’importants besoins en fournitures et en services.

Il est primordial que les entreprises locales puissent tirer parti des occasions d’affaires générées par les donneurs d’ordres des secteurs public et privé. Il en va de la vitalité économique des collectivités nordiques. Ainsi, le gouvernement interviendra auprès des PME pour assurer leur compétitivité. Parallèlement, il cherchera à encourager les grandes entreprises actives sur le territoire à adopter des comportements issus de la responsabilité sociale des entreprises (RSE), comme l’approvisionnement local.

Le gouvernement souhaite également moduler davantage ses actions afin de soutenir le développement des régions nordiques et de se prémunir des effets de la mono-industrie. Il favorisera notamment la diversification économique locale en privilégiant des secteurs d’activité porteurs tels que les bioproduits et le tourisme nordique. Les actions choisies visent à soutenir le démarrage et la consolidation d’entreprises répondant à des besoins locaux ou produisant des biens et des services destinés à des marchés régionaux, nationaux ou internationaux.

Le soutien à la création et à la croissance d’entreprises sur le territoire accentue des besoins déjà réels pour de la main-d’œuvre locale formée et qualifiée. L’offre de formation sur le territoire doit être adaptée au contexte et au profil de la main-d’œuvre disponible, notamment celle issue des communautés autochtones. Par ses actions, le gouvernement vise la création d’emplois de qualité qui assurent la qualité de la vie des habitants du territoire et des retombées dans les collectivités nordiques.

Maximiser les retombées sur le territoire

Le Bureau de commercialisation de la Société du Plan Nord se déploie dans ses quatre bureaux régionaux. Le Bureau a comme mission de participer, par ses interventions, à la maximisation des retombées des contrats publics et privés au profit des fournisseurs du territoire. Il contribue aux démarches d’attraction d’investisseurs et favorise l’établissement de liens d’affaires durables entre les fournisseurs et les donneurs d’ordres en collaboration avec les ministères et les organismes.

Plan Nord