Protection de l’environnement

Champs de fleurs

Le Plan Nord renouvelé est l’occasion d’établir et de préciser les mesures de conservation qui visent 50 % du territoire situé au nord du 49e parallèle à l’abri d’activités industrielles dont celle consacrée à l’établissement d’aires protégées.

Le gouvernement du Québec vise d’ici 2020 à ce que 20 % du territoire du Plan Nord soit constitué d’aires protégées, dont au moins 12 % en forêt boréale au nord du 49e parallèle.

Il vise également à mettre en place un mécanisme d’affectation prioritaire du 30 % résiduel du territoire à l’abri d’activités industrielles. Cette dernière partie du territoire sera vouée à la protection de l’environnement à la sauvegarde de la biodiversité et à la mise en valeur de divers types de développement.

Le gouvernement entend également poursuivre la démarche d’implantation de parcs nationaux dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Nord.

En matière de protection de l’environnement, le gouvernement continuera à agir en conformité avec les conventions, les lois, les règlements et les diverses ententes spécifiques relatives à l’environnement qui s’appliquent sur le territoire du Plan Nord tout en respectant ses obligations constitutionnelles en matière de consultation des Autochtones.

Il verra à ce que les projets de développement se réalisent au terme d’analyses environnementales rigoureuses et respectueuses des processus en place et des populations concernées, en privilégiant une approche d’accompagnement-conseil.

Il agira par ailleurs avec efficacité, diligence et rigueur en ce qui concerne toutes les autorisations préalables de projets de développement ou d’aménagement et appliquera les mécanismes de contrôle requis.

Ce vaste territoire encore peu connu et fragile est en évolution, notamment sous l’effet des changements climatiques. Afin de parer aux difficultés en résultant, le gouvernement continuera de collaborer avec ses partenaires nordiques et scientifiques pour l’élaboration de solutions visant l’adaptation aux changements climatiques.

Priorités d’action 2015-2020 en matière d’environnement

  • Consacrer, d’ici 2035, 50 % du territoire du Plan Nord à des fins autres qu’industrielles, de même qu’à la protection de l’environnement et à la sauvegarde de la biodiversité, soit :
    • Une superficie de 20 % d’aires protégées d’ici 2020 sur le territoire du Plan Nord, dont au moins 12 % en forêt boréale au nord du 49e parallèle;
    • La mise en place d’un mécanisme d’affectation prioritaire du 30 % résiduel du territoire à des fins autres qu’industrielles.
  • Améliorer les connaissances géophysiques et écologiques du territoire.
  • Élaborer et réaliser des exercices de planification écologique et de valorisation de l’information écologique dans la prise de décision.
  • Améliorer les processus de consultation publique sur le plan de la transparence et de l’accessibilité par le recours aux nouvelles technologies et au développement des outils de communications.
  • Poursuivre le développement des parcs nationaux.

Carte 8 – Le territoire d’application visé par le 50 % – Portrait actuel des aires protégées (mars 2015)

Plan Nord