Développement d’un projet-pilote de valorisation énergétique des matières résiduelles et de serre commerciale à Kuujjuaq

Kuujjuaq, le 7 août 2017 – Le projet-pilote de valorisation énergétique des matières résiduelles et de serre commerciale en milieu nordique, annoncé dans le cadre du Plan économique 2017-2018 du Gouvernement du Québec, sera mis en place à Kuujjuaq. Une somme de 5 millions de dollars, répartie sur trois ans, servira à concevoir et bâtir un système de valorisation énergétique des matières résiduelles puis une serre commerciale chauffée grâce à celui‑ci.

Pierre Arcand, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, et M. Geoffrey Kelley, ministre responsable des Affaires autochtones, en ont fait l’annonce aujourd’hui, à Kuujjuaq.

Le projet-pilote, coordonné par la Société du Plan Nord (SPN), sera réalisé en collaboration avec des intervenants du milieu, de RECYC-QUÉBEC, et d’autres ministères et organismes gouvernementaux œuvrant dans la gestion des matières résiduelles et la production en serre. La SPN et ses partenaires mettront d’abord en place un système transformant les matières résiduelles en énergie thermique. La chaleur produite servira à chauffer la serre hydroponique qui sera construite par la suite, de même que quelques autres bâtiments existants.

Cette initiative répond, à la fois, à des besoins réels de la communauté et aux priorités d’action du Plan Nord. Ces installations novatrices assureront l’accès à des légumes et des fruits frais et nutritifs aux habitants de Kuujjuaq. Elles permettront aussi à la communauté d’augmenter son utilisation d’énergie renouvelable. Il s’agit sans contredit d’une solution originale et avantageuse par rapport au brûlage des matières résiduelles à ciel ouvert.

En fonction des résultats obtenus, ce projet-pilote prometteur pourrait être déployé ailleurs au Nunavik et ailleurs sur le territoire du Plan Nord.

Citations : «Je suis très heureux de confirmer, ici, à Kuujjuaq, la concrétisation d’un projet à fort potentiel qui pourrait bénéficier à tous les habitants du territoire du Plan Nord. Ce concept unique de développement durable permet de faire d’une pierre deux coups : la communauté locale disposera de légumes et de fruits d’excellente qualité, et ce, en revalorisant ses déchets. Il s’agit assurément d’une façon novatrice de produire des aliments frais tout en améliorant la gestion des matières résiduelles.»

 Pierre Arcand, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Côte-Nord

 « Je suis emballé par cette initiative, qui constitue une excellente nouvelle pour la communauté inuite de Kuujjuaq. En fait, ce projet-pilote a le potentiel d’améliorer tangiblement la qualité de vie de l’ensemble des communautés du Nunavik, où le coût des denrées est particulièrement élevé. Cette solution originale favorisera la production locale et facilitera grandement l’approvisionnement en denrées fraîches au Nunavik.»

 Geoffrey Kelley, ministre responsable des Affaires autochtones

 « Le projet annoncé aujourd’hui en est un très porteur pour les communautés du Nunavik. Il est le reflet même de la vision qu’a le Québec pour le Plan Nord, soit de mettre en valeur le potentiel diversifié du territoire au bénéfice de la population. J’espère que le projet-pilote de valorisation énergétique des matières résiduelles et de serre commerciale pourra éventuellement profiter à l’ensemble des communautés inuites qui ont le même type de besoin. »

Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec

 « Je me réjouis de voir notre gouvernement s’impliquer concrètement dans ce projet-pilote qui bénéficiera à la communauté de Kuujjuaq. Il répond à des besoins bien concrets  de ses habitants, en matière de gestion des matières résiduelles et d’alimentation, tout en correspondant aux priorités du Plan Nord. »

 Jean Boucher, député d’Ungava et adjoint parlementaire du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs

 

À propos du Plan Nord

Le Plan Nord a pour but de mettre en valeur le potentiel minier, forestier, énergétique, social, culturel et touristique du territoire québécois situé au nord du 49e parallèle. Il crée des emplois et de la richesse tant pour les communautés nordiques que pour l’ensemble des Québécois, dans le respect des populations du Nord et de l’environnement. En harmonisant les aspects économiques, sociaux et environnementaux sur lesquels repose le Plan Nord, le Gouvernement du Québec souhaite en faire une référence en matière de développement nordique responsable et durable et un projet rassembleur pour la société québécoise. La Société du Plan Nord est l’organisme responsable de sa mise en œuvre.

 

Plan Nord