Les gouvernements du Canada et du Québec appuient le développement durable et éthique du Nord

Québec (Québec), le 17 août 2018 — Les gouvernements du Canada et du Québec comprennent que la recherche et l’innovation sont essentielles pour permettre aux organisations d’être concurrentielles et pour favoriser la prospérité économique dans le respect de l’environnement. Investir dans le développement de connaissances est nécessaire pour bâtir des collectivités fortes et durables.

Le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable François-Philippe Champagne, le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social et député fédéral de Québec, l’honorable Jean-Yves Duclos, le député de Louis-Hébert et secrétaire parlementaire du ministre des Finances, M. Joël Lightbound, et le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sébastien Proulx, ont annoncé aujourd’hui que les gouvernements du Canada et du Québec investiront plus de 53 millions de dollars dans la construction du bâtiment principal de l’Institut nordique du Québec (INQ) sur le campus de l’Université de Laval. La contribution de plus de 25,5 millions de dollars du gouvernement du Canada provient du Nouveau Fonds Chantiers Canada, volet Infrastructures provinciales-territoriales — Projets nationaux et régionaux, alors que le gouvernement du Québec verse 27,5 millions de dollars par l’entremise de la Société du Plan Nord.

Ces contributions viennent boucler le montage financier gouvernemental du projet de construction de 83,5 millions de dollars du complexe de l’Institut nordique du Québec. L’Université Laval et ses partenaires assument la dernière part du financement qui s’élève à plus de 30 millions de dollars, dont 5 millions de dollars de la Ville de Québec.

L’Institut nordique du Québec regroupe l’expertise québécoise et canadienne en matière de sciences nordiques et arctiques afin d’appuyer le développement durable du Nord québécois et de l’Arctique canadien. L’INQ se dotera d’un pavillon principal de recherche sur le campus de l’Université Laval : un bâtiment emblématique et un symbole de la nordicité. Ce bâtiment constituera un carrefour pour plusieurs centres québécois d’excellence nordique et rassemblera ainsi une grande variété de disciplines scientifiques, y compris les sciences sociales et humaines, les sciences naturelles et de la santé ainsi que le génie.

Les installations spécialisées comprendront des laboratoires, des entrepôts et des ateliers d’innovation technologique et de préparation des missions nordiques en milieux terrestres et marins. Le pavillon prévoit les installations nécessaires pour assurer la communication avec les communautés nordiques et les autres partenaires ainsi que la formation à distance. Au total, le bâtiment accueillera plus de 200 chercheurs attitrés, chercheurs en résidence, chercheurs autochtones, professionnels et étudiants aux cycles supérieurs.

Citations

« Je suis très heureux d’annoncer la contribution du gouvernement du Canada qui permettra la construction de ce nouvel espace consacré aux études nordiques. De tels investissements s’inscrivent dans notre engagement de livrer un plan d’infrastructure historique, non seulement pour créer des emplois et de nouvelles possibilités pour la classe moyenne, mais également pour établir les bases d’une croissance économique soutenue et à long terme pour tous les Canadiens. De cette façon, nous aiderons à bâtir des communautés fortes, résilientes et inclusives qui seront compétitives dans cette économie du 21e siècle et garantiront la réussite des générations à venir. »

Le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable François-Philippe Champagne

« L’Institut nordique du Québec joue un rôle essentiel en ralliant les meilleurs talents en recherche nordique et arctique pour trouver des solutions innovantes et éthiques à nos défis dans le Nord. En misant sur le savoir-faire, les connaissances et les compétences des divers experts — notamment ceux des autochtones —, nous contribuerons à bâtir une région prospère et durable où les communautés seront dynamiques et en santé pour les années à venir. »

Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social et député de Québec, l’honorable Jean-Yves Duclos

« Je suis ravi de souligner que ce nouveau site verra le jour sur le campus de l’Université Laval, dans la circonscription de Louis-Hébert. Le campus offre un environnement d’études et de vie de grande qualité aux étudiants, au personnel enseignant et administratif, aux chercheurs ainsi qu’aux visiteurs. Avec ses nombreux espaces verts, sa proximité du centre-ville de Québec, son milieu de vie dynamique et son esprit de communauté, il offre un cadre des plus accueillants pour l’Institut nordique du Québec. » 

Le député de Louis-Hébert et secrétaire parlementaire du ministre des Finances, M. Joël Lightbound

« Un projet comme celui de l’Institut nordique du Québec consolide une fois de plus le rôle de capitale de la région de la Capitale-Nationale. Avec la construction du nouveau complexe, l’Université Laval, une institution phare de la ville de Québec, s’imposera comme un carrefour du savoir nordique. La capitale nationale sera ainsi en excellente position pour faire rayonner, ici comme à l’étranger, les connaissances sur le Nord nouvellement acquises. » 

Le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sébastien Proulx

« Ces contributions financières pour la construction du bâtiment principal de l’Institut nordique du Québec nous rapprochent de la réalisation de ce grand projet visionnaire. Il s’agit aussi d’une étape importante pour le déploiement du Plan Nord du Québec. En effet, l’Institut nordique du Québec est une importante pièce du Plan Nord, car cette stratégie de développement durable doit inévitablement s’appuyer sur des connaissances scientifiques issues de diverses disciplines. L’Institut nordique du Québec nous permettra de mettre en valeur le plein potentiel du territoire nordique québécois, de l’habiter de façon durable et aussi de le protéger. »

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, M. Pierre Moreau

« Je me réjouis que ce projet de construction voie le jour sur le territoire de la Ville de Québec. Le pavillon de l’Institut nordique du Québec donnera un nouveau dynamisme au secteur de la recherche et provoquera une émulation positive qui, je le souhaite, stimulera tous les secteurs d’innovation qui se déploient dans notre ville. »

Le maire de Québec, M. Régis Labeaume  

« L’Université Laval célèbre aujourd’hui la vision et l’appui des gouvernements du Canada et du Québec, ainsi que de la Ville de Québec, pour la construction du pavillon principal de recherche de l’INQ sur son campus. Ces investissements majeurs des gouvernements et de la Ville totalisant 58 millions de dollars permettent enfin de concrétiser l’un des grands projets porteurs d’avenir pour notre université et notre société. Il permet également de consolider des partenariats développés avec les communautés nordiques, les nations autochtones du Nord, les 15 universités qui font partie des rangs de l’INQ, le milieu collégial, ainsi que les acteurs du secteur privé. Le nouveau pavillon sera un lieu de recherche sur le développement du Nord qui favorisera l’interdisciplinarité et le travail d’équipe. En plus de devenir une référence incontournable pour tous les centres d’excellence nordique, il contribuera au rayonnement du Québec et du Canada sur la scène internationale ».

La rectrice de l’Université Laval, Mme Sophie D’Amours

Faits en bref

  • Le gouvernement du Canada investira plus de 180 milliards de dollars sur 12 ans dans le transport en commun, les infrastructures vertes et sociales, les infrastructures de transport à l’appui du commerce ainsi que dans les collectivités rurales et nordiques du Canada.
  • Le Plan Nord a pour but de mettre en valeur le potentiel minier, forestier, énergétique, social, culturel et touristique du territoire québécois situé au nord du 49e parallèle. Il crée des emplois et de la richesse tant pour les communautés nordiques que pour l’ensemble des Québécois, dans le respect des populations du Nord et de l’environnement. En harmonisant les aspects économiques, sociaux et environnementaux sur lesquels repose le Plan Nord, le gouvernement du Québec souhaite en faire une référence en matière de développement nordique responsable et durable et un projet rassembleur pour la société québécoise. La Société du Plan Nord est l’organisme responsable de sa mise en œuvre.
  • La vision dont s’est dotée l’INQ reflète la volonté et la détermination de ses partenaires de développer un Nord durable en se basant sur les fondements de la connaissance. Elle s’appuie sur l’intégration de la connaissance scientifique et du savoir des communautés, en y incluant les savoirs autochtones. Elle se déploie en partenariat avec les secteurs public et privé, en vue de développer l’Arctique canadien et le Nord québécois pour les générations à venir.

Liens connexes

Investir dans le Canada : le plan d’infrastructure à long terme du Canada : http://www.infrastructure.gc.ca/plan/about-invest-apropos-fra.html

Investissements fédéraux dans les projets d’infrastructure au Québec : http://www.infrastructure.gc.ca/map-carte/index-fra.html

Institut nordique du Québec : inq.ulaval.ca

Plan Nord